Merci à vous public d’être venu si nombreux écouter la conférence du Prof. David SANDER dans nos locaux ce mardi 21 février : Les émotions nous gouvernent-elles ?
Vous trouverez comme promis à l’issue de la conférence l’enregistrement et la présentation de celle-ci.
 


 

  • mercredi
    20
    janvier
    2016
    18:30

    Sylviane Dupuis

    Ecrivain et chargée de cours à l'Université de Genève pour la littérature de suisse romande

  • mercredi
    27
    janvier
    2016
    18:30

    Pierre VAISSE
    Professeur honoraire en histoire de l'art de la période contemporaine, Université de Genève

  • mercredi
    24
    février
    2016
    18:00Genève

    Interview et débat

    Philippe COTTER
    Dr en relations internationales de l’Institut Universitaire de Hautes Etudes Internationales de Genève interviewé par Daniel BERNARD, journaliste

  • mercredi
    02
    mars
    2016
    18:30Genève

    Conférence

    Alain DECRAUSAZ
    Directeur général Ports-Francs de Genève

    Anne-Claire BISCH
    Courtier

  • jeudi
    14
    avril
    2016
    18:30Locaux de l'institut

    SUISSE - EUROPE
    Portrait d'une relation complexe
    Grand Genève - Bassin lémanique - Arc jurassien/Regio Basiliensis


    Bénédict de TSCHARNER
    Anc. ambassadeur de Suisse (Bruxelles UE, Vienne OSCE, France)

    Introduction : Raymond LORETAN
    Anc. ambassadeur ; anc. président SSR

    Modération : Joëlle KUNTZ
    Journaliste et écrivain

    Soirée publique et gratuite

    livre édité par Paul Aenishaenslin, Hans Rudolf Bachmann et Raymond Loretan avec le soutien de l'Association La Suisse en Europe, de foraus, de la Chambre de commerce, d'industrie et des services, Genève et de Schroder & Co Banque SA
  • mercredi
    20
    avril
    2016
    18:30
    Mercredi 20 avril
    2ème conférence
    Conférence « Eaux internationales, Conflits et Droit »
    Prof. associé Makane Moïse MBENGUE
    Faculté de droit, Institut des Sciences de l’Environnement (ISE), Global Studies Institute (GSI)
    Mercredi 9 mars
    1ere conférence
    Changements de régime d'eaux alpines dans un climat qui change
    Prof. Martin BENISTON
    Directeur de l'Institut des Sciences de l'Environnement (ISE) - Université de Genève
  • lundi
    09
    mai
    2016
    -
    mardi
    24
    mai
    2016
    18:30

    Conférences-débats à 18h30 dans nos locaux
    organisés en collaboration avec le Cercle liberté de conscience et laïcité (CLCL)

    Lundi 9 mai
    Ouverture du cycle

    par le conseiller d’Etat Pierre MAUDET
    chargé du département de la sécurité et de l’économie (DSE) de la République et canton de Genève
    Ecoutez le discours d'ouverture...

    Dieu et César, un couple à repenser ?
    Jean-François BAYART
    Prof. titulaire de la chaire Yves Oltramare « Religion et politique dans le monde contemporain, HEID Genève

    Mercredi 18 mai
    Le sacré camouflé

    Fernand SCHWARZ
    Philosophe, ancien  chargé de cours à l'Ecole d’anthropologie de Paris

    Mardi 24 mai
    Les intégrismes et fondamentalismes religieux

    Philippe GONZALEZ
    Maître d’enseignement et de recherche en sociologie de la communication et de la culture, Université de Lausanne
    Ecoutez la conférence...

  • samedi
    21
    mai
    2016
    14 h à 15 hBâtiment central des Bastions

    Visite par Prof. Lorenz E. Baumer
    Inscription obligatoire

  • lundi
    23
    mai
    2016
  • lundi
    06
    juin
    2016
    18:30Institut national genevois

    Michel Auer,
    Président Fondation Auer Ory pour la Photographie

  • vendredi
    10
    juin
    2016
    11:00Musée Rath

    par Mayte Garcia Julliard
    Assistante-conservatrice

    Réservation obligatoire

  • lundi
    13
    juin
    2016
    18:30Institut national genevois

    Frédéric Elsig
    Professeur d'histoire de l'art, Université de Genève

    ...

     

  • mercredi
    22
    juin
    2016
    18:15

    Président d'honneur : Michel Jeanneret

    Lauréats :

    Dominique BRANCHER Equivoques de la pudeur. Fabrique d'une passion à la Renaissance
    Laudatio par Michel Jeanneret

    Philippe GEINOZ Relations au travail. Dialogue entre poésie et peinture à l'époque du cubisme (Apollinaire-Picasso-Braque-Gris-Reverdy)
    Laudatio 
    par Jérôme David

    Composition du Jury 2016

    Teresa Chevrolet, Présidente du Jury
    Eric Eigenmann, Professeur au Département de langue et de littérature
    françaises modernes à l’Université de Genève
    Tamara Chanal, Historienne de l’art et juriste
    Jérôme David, Professeur au Département de langue et de littérature
    françaises modernes de l’Université de Genève
    Chantal Massol, Professeur au Département des lettres et des arts du
    spectacle à l’Université Grenoble Alpes
    Isabelle Rüf, Journaliste culturelle au Journal « Le Temps »
    Jacques Berchtold, Directeur de la Fondation Bodmer

     

  • lundi
    19
    septembre
    2016
    -
    jeudi
    13
    octobre
    2016
    18:30dans nos locaux

    Lundi 19 septembre
    Marcher (Eloge des chemins et de la lenteur).
    David Le Breton, sociologue

    Mardi 27 septembre  CONFERENCE ANNULEE
    La marche a-t-elle une histoire ?
    Antoine De Baecque, historien

    Jeudi 6 octobre
    Immortelle randonnée.
    Jean-Christophe Rufin, écrivain

    Jeudi 13 octobre
    L'exploration des plaisirs et souffrances de la marche.
    Prof. Pierre Hoffmeyer

     

  • mardi
    18
    octobre
    2016
    18:30dans nos locaux

    Jérôme Cosandey, directeur de recherche Politique sociale, Avenir Suisse

    Le vieillissement de la société va déplacer massivement les pondérations entre les générations. Quelles sont les bonnes réponses à ce défi ?
    Lors de sa présentation, Jérôme Cosandey commencera par un état des lieux de la notion galvaudée de «contrat de générations» – et démontrera que celui-ci réglemente bien davantage que le financement de la prévoyance vieillesse. De même, ce ne sont pas seulement les «jeunes» et les «vieux» qui s’opposent, mais bel et bien quatre générations avec des inter dépendances: enfants et adolescents, personnes actives, jeunes retraités et personnes très âgées.

    Lors de cet exposé, un bouquet de propositions servant à garantir la solidarité intergénérationnelle à l’avenir sera présenté, tant dans le contexte privé que public. Dans le domaine privé, il s’agit d’encourager la responsabilité individuelle, d’élargir la solidarité au-delà de la famille nucléaire et de mieux réaliser le potentiel de main d’œuvre que représentent les femmes et les seniors.

    Dans le domaine public, il s’agit de gérer de manière efficace le personnel de l’Etat (et les coûts qui en découlent), en particulier dans le domaine du suivi parascolaire et des soins aux personnes âgées. Il faut également garantir un financement de la prévoyance vieillesse tout comme des soins de longue durée permettant de satisfaire toutes les générations concernées et de décharger de manière ciblée la population active.

  • mercredi
    09
    novembre
    2016
    18:30dans nos locaux

    Mathieu Fleury, secrétaire général F R C

     

    La quatrième révolution industrielle n’est plus une hypothèse, elle est une réalité.

    Elle a un impact global et transversal sur notre société et notamment sur trois domaines qui touchent particulièrement les consommateurs :

    • Elle donne un nouvel élan à l’économie de la fonctionnalité (privilégier l’usage à la possession) et à son potentiel écologique ;
    • Elle fait apparaître d’autres acteurs économique, souvent plus innovants que ceux auxquels les consommateurs sont habitués ;
    • Elle présuppose l’accès de tous les consommateurs à des infrastructures de télécommunications performantes, à un prix abordable.

    Cette révolution s’appuie sur une rapidité d’innovation qui dépasse le rythme actuel d’adaptation du cadre juridique et son impact final sur la société reste difficile à appréhender. Ces mutations perpétuelles recèlent bien des opportunités, mais aussi de nombreux risques pour les consommateurs. Face à une telle vague de fond, une approche privilégiant l’interdiction de ces nouveaux modèles économiques ne paraît pas être une solution durable, d’autant plus qu’elle aboutirait à empêcher toute émergence d’acteurs helvétiques. A l’inverse, l’inaction et l’attentisme ne sont pas non plus une voie raisonnable, puisque les consommateurs utilisent déjà ces nouvelles formes de consommation et que la prolongation de l’insécurité juridique actuelle ne profite qu’aux acteurs les moins scrupuleux. C’est donc bien de nouvelles règles du jeu qui doivent être soit inventées, soit tirées de notre système juridique actuel, par analogie.

    Loin de tout optimisme béat, mais aussi de tout rejet de principe, la présentation fera la part belle aux revendications formulées par les consommateurs pour parvenir à un développement harmonieux de l’économie numérique.

  • jeudi
    17
    novembre
    2016
    18:30dans nos locaux

    Juri Steiner, historien d'art et commissaire indépendant

    Le mouvement Dada voit le jour un soir de février 1916 à Zurich, au Cabaret Voltaire, Spiegelgasse 1. Un cri formidable qui résonne aujourd’hui encore accompagne cet acte de naissance : « Dada, Dada, Dada! ». Tristan Tzara, Hans Arp, Hugo Ball, Emmy Hennings, Marcel Janco, Sophie Taeuber et Richard Huelsenbeck arpègent toutes sortes d’onomatopées, crient, hurlent et roucoulent « Dada ». On danse, on chante, on s’écrie « Dada ».

    Le Cabaret Voltaire devient rapidement le creuset de nationalités, d’expressions et de styles artistiques les plus variés. Dada est alors ultramoderne. Dada intrigue et décontenance par son esprit aussi vif et provocateur que créatif et novateur. Dada dédaigne les frontières entre l’art et la vie. Au début des années 20, Dada a déjà produit sa foudroyante percée et tissé un réseau tout autour du globe.

    Avec leur « Mouvement international » et leur « Congrès mondiaux », les protagonistes du mouvement Dada partent à la rencontre des métropoles du monde dans l’idée de les occuper et de faire de l’ensemble du globe une sorte de filiale du mouvement. Dada se propage, Dada essaime de par le monde et ouvre ainsi la voie à de nombreux courants d’avant-garde. Car c’est bien dans le prolongement de son esprit que s’inscrivent des mouvements comme le surréalisme, le Pop Art, les mouvements Fluxus et Mail Art ou encore le punk, lesquels n’auraient sans doute pas vu le jour sans Dada. Et Dada continue, aujourd’hui encore, à bouleverser, fasciner et inspirer de nombreux artistes et auteurs.

    Dada incarne la tentative artistique la plus radicale d’interroger les valeurs, convenances et représentations dominantes afin d’en montrer l’absurdité – une stratégie décisive qui conserve aujourd’hui encore tout son sens et toute son actualité.

  • lundi
    21
    novembre
    2016
    18:30dans nos locaux

    Karel Bosko, historien Collège et Université de Genève   1985-2013

    Grande figure du Parti radical et radical-socialiste, Pierre Mendès France (    ) fut avant guerre le plus jeune avocat, le plus jeune député et le plus jeune secrétaire d'État de France. Condamné par Vichy à une lourde peine de prison au terme d'un procès inique, il s'évade, rejoint De Gaulle à Londres et prend part aux combats de la France libre, puis devient éphémère ministre des Finances à la Libération.

    Dans le marécage des intrigues parlementaires qui caractérisent la IVe République, il peine à se faire entendre. Mais c'est lui que l'on appellera pour mettre un terme au conflit indochinois. Commencent ainsi sept mois d'un gouvernement qui laisseront un souvenir lumineux du fait de l'énergie et de la rigueur de PMF, mobilisées au service de la nécessaire modernisation de l'économie et des institutions. Refusant obstinément la Constitution de la Ve République voulue et imposée par De Gaulle, PMF n'exercera plus de mandat national à la hauteur de ses ambitions et de ses projets, mais deviendra une véritable autorité morale - la conscience de la gauche démocratique, dont s'inspireront nombre de militants et de jeunes politiciens.

    Son action et ses réflexions s'inscrivent dans l'histoire mais aussi dans notre présent, par la vision de la démocratie et les hautes exigences d'ordre éthique qui les ont guidées. Et peuvent - ou devraient - encore nous guider à l'heure qu'il est.

  • lundi
    28
    novembre
    2016
    18:30dans nos locaux

    Concert exceptionnel d'un des lauréats du Concours de Genève 2016

  • jeudi
    08
    décembre
    2016
    18:30dans nos locaux

     

    Dialogue entre Irène Herrmann et Bernard Lescaze autour de cette période.

    Au cours de cette soirée, vous pourrez découvrir l'ouvrage scientifique réalisé dans le cadre du bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération, ouvrage relatant les différentes conférences qui ont eu lieu à l'Institut.

  • mercredi
    14
    décembre
    2016
    18:30Dans nos locaux

     

    Soirée Hommage :

    Lecture de textes de Michel Butor par Daniel Wolf, comédien

    Diffusion d'une conférence inédite de Michel Butor : "Les oeuvres complètes sont-elles possibles?"